Le bonheur comme une journée de solstice: «Celui qui comptait être heureux longtemps», un roman de Irina Teodorescu

    Nous avions quitté Irina Teodorescu déambulant au gré des malédictions et des fantômes : nous savons désormais que ces mêmes spectres sont capables de traverser avec autant d’agilité à la fois les murs lézardés de ses souvenirs et l’espace intime de son écriture. Son nouveau roman Celui qui comptait être heureux longtemps revisite le […]

Lire la suite Le bonheur comme une journée de solstice: «Celui qui comptait être heureux longtemps», un roman de Irina Teodorescu
février 22, 2018

Les errances marines de Josèphe qui décide un jour de s’appeler Paule : «La rumeur des rives» de Dominique Deblaine

  Par quel miracle et à quel prix gagne-t-on sa victoire contre les tempêtes et les naufrages de la vie ? Existe-t-il un chemin – et lequel ? – qui mène vers ce que Dominique Deblaine appelle dans son dernier roman La rumeur des rives « une féerie invraisemblable de désirs simples » ? Pour mieux déchiffrer les nuances de […]

Lire la suite Les errances marines de Josèphe qui décide un jour de s’appeler Paule : «La rumeur des rives» de Dominique Deblaine
février 17, 2018

Interview. Baptiste-Marrey : «La force de l’action culturelle dans une société c’est qu’elle peut se structurer, tout en restant pour l’essentiel bénévole»

De la hauteur de sa longue expérience et convoquant une mémoire à la fois « si précise et si floue », Baptiste-Marrey extrait dans son nouvel ouvrage « Des belles utopies aux dures réalités » un condensé en trois points : celui « de salarié dans des équipes ou des institutions culturelles », celui « d’homme de terrain et de militant bénévole s’exerçant […]

Lire la suite Interview. Baptiste-Marrey : «La force de l’action culturelle dans une société c’est qu’elle peut se structurer, tout en restant pour l’essentiel bénévole»
février 8, 2018

Interview. Pierre Ménat : «Je demeure détenteur du record de longueur du séjour comme ambassadeur de France en Roumanie depuis 1928. C’est le seul mérite que je revendique»

Et si notre lot sur cette terre était celui d’attendre ? C’est en tout cas ce que Pierre Ménat, ancien ambassadeur de France en Roumanie, en Pologne, en Tunisie et au Pays-Bas, nous fait comprendre à travers son passionnant roman, « Attendre encore ». La mise en récit de cette évidence existentielle se nourrit à la fois du […]

Lire la suite Interview. Pierre Ménat : «Je demeure détenteur du record de longueur du séjour comme ambassadeur de France en Roumanie depuis 1928. C’est le seul mérite que je revendique»
janvier 23, 2018

Interview Baptiste-Marrey: «Quarante ou quarante-cinq ans sont le temps nécessaire pour que le souvenir reste présent et que le deuil soit accompli»

Si le destin avait choisi de montrer à Albert Camus plus de clémence au lieu de laisser s’abattre sur lui son implacable et tragique couperet, il nous aurait été agréable de penser qu’il eût fêté son centième anniversaire avec nous cette année, et qu’il l’eût partagé avec notre époque, fière, quant à elle, d’être portée […]

Lire la suite Interview Baptiste-Marrey: «Quarante ou quarante-cinq ans sont le temps nécessaire pour que le souvenir reste présent et que le deuil soit accompli»
janvier 17, 2018

Des gens et des villes : «Portraits de Tokyo», sous la direction de Johann Fleuri

Et si on habitait d’abord une ville avant de se décider à la visiter ? C’est par cette tournure métonymique que la maison lilloise Hikari Éditions semble avoir construit sa très originale collection Vivre ma ville. Et c’est aussi ainsi qu’elle nous invite à partager l’expérience d’autres voyageurs précurseurs, dans un monde qui s’ouvre à chacun […]

Lire la suite Des gens et des villes : «Portraits de Tokyo», sous la direction de Johann Fleuri
décembre 30, 2017

Une élégante révérence à travers les générations : «Toutes ces choses à te dire», un roman de Frédérique Volot

Lorsqu’elle décide d’écrire «Toutes ces choses à te dire», roman-hommage à son grand-père Ettore/Hector, Frédérique Volot ne doute pas un seul instant que le grand défi de son entreprise littéraire réside dans la manière dont elle va réussir à (re)construire le récit caché de cet être cher dans les corridors secrets de la mémoire familiale. […]

Lire la suite Une élégante révérence à travers les générations : «Toutes ces choses à te dire», un roman de Frédérique Volot
décembre 27, 2017

Le quotidien tumultueux et le regard guérissable dans «Oui et non» d’Adriana Langer

Inutile de rappeler que ce qui définit en premier lieu le genre littéraire de la nouvelle est sa brièveté. À la fois appui et érosion de son socle structurel, celle-ci l’oblige à se raccrocher à l’art de la narrativité du roman auquel elle emprunte le caractère fictionnel qui la met à l’abri de toute forme […]

Lire la suite Le quotidien tumultueux et le regard guérissable dans «Oui et non» d’Adriana Langer
décembre 3, 2017

L’archéologie imaginaire de Stéphane Piletta-Zanin : «Le temps s’écoule à Barde-Lons»

Si vous n’avez jamais entendu parler du village de Barde-Lons, ne le cherchez pas sur la carte, lisez plutôt le livre au titre évocateur de Stéphane Piletta-Zanin, « Le temps s’écoule à Barde-Lons ». Vous apprendrez ainsi que la Bardale, la rivière qui coule en bas dans la vallée, connue déjà du temps des Romains, provient d’un […]

Lire la suite L’archéologie imaginaire de Stéphane Piletta-Zanin : «Le temps s’écoule à Barde-Lons»
novembre 29, 2017

Trajectoire d’une comète sur l’orbite d’un ailleurs menaçant : «Légende d’un dormeur éveillé» de Gaëlle Nohant

Interrogée à plusieurs reprises sur les motivations qui l’ont poussée à écrire ce roman, Gaëlle Nohant a constamment évoqué sa volonté de redonner une forme romanesque à la « trajectoire » furtive et tragique de son héros, le poète et le résistant Robert Desnos. La critique a parlé de cette fulgurance comme de celle d’une « comète » (François […]

Lire la suite Trajectoire d’une comète sur l’orbite d’un ailleurs menaçant : «Légende d’un dormeur éveillé» de Gaëlle Nohant
novembre 27, 2017

Prix Goncourt 2017 : L’appel à la mémoire vigilante dans «L’Ordre du jour» d’Éric Vuillard

«Je n’entrerai pas dans votre cœur pour limiter sa mémoire. Je ne retiendrai pas votre bouche pour l’empêcher de s’ouvrir sur le bleu de l’air et la soif de partir. Je veux être pour vous la liberté et le vent de la vie qui passe le seuil de toujours avant que la nuit ne devienne […]

Lire la suite Prix Goncourt 2017 : L’appel à la mémoire vigilante dans «L’Ordre du jour» d’Éric Vuillard
novembre 11, 2017

La poussière volante des rêves suspendus dans «Mistral perdu ou les événements» d’Isabelle Monnin

On connaissait déjà, depuis Les Vies extraordinaires d’Eugène et Les Gens dans l’enveloppe la propension d’Isabelle Monnin d’interroger l’absence ou « la banalité familière, bouleversante » des gens, ainsi que sa patiente volonté d’examiner les sédimentations de l’Histoire, en géologue expert des strates karstiques dont sont imprégnés les vestiges de la mémoire de ses personnages. Avec son […]

Lire la suite La poussière volante des rêves suspendus dans «Mistral perdu ou les événements» d’Isabelle Monnin
novembre 1, 2017

Interview. Frédéric Verger: «Les êtres humains ne peuvent vivre qu’en imaginant des fictions, qu’ils croient réelles la plupart du temps»

Après nous avoir fait traverser dans « Arden » (Goncourt du Premier roman) un territoire aux frontières du fantastique en compagnie des personnages étranges, pittoresques et inoubliables par leur folie et leur fragilité, Frédéric Verger nous propose dans « Les Rêveuses » des aventures encore plus invraisemblables, nous menant cette fois sur les rives tortueuses de la Moselle où […]

Lire la suite Interview. Frédéric Verger: «Les êtres humains ne peuvent vivre qu’en imaginant des fictions, qu’ils croient réelles la plupart du temps»
octobre 30, 2017

La peur du dissemblable et l’obscurité du langage dans «Tout homme est une nuit» de Lydie Salvayre

« Tout l’art du dialogue politique consiste à parler tout seul à tour de rôle. » (Jacques Lacan) Le roman de Lydie Salvayre fait sienne cette formule du psychanalyste français, tout en élargissant l’angle d’action de cette forme de dialogue de sourds aux dimensions d’une communauté villageoise où la peur de l’autre, du dissemblable, finira par prendre […]

Lire la suite La peur du dissemblable et l’obscurité du langage dans «Tout homme est une nuit» de Lydie Salvayre
octobre 22, 2017

Éloge de la mystification : «Un certain M. Piekielny» de François-Henri Désérable

 « On se croit très fort en sachant que la littérature ment, mais on est plus fort encore quand on a la faiblesse d’y croire. Qui sait jouir de la belle falsification trouve parfois un peu de vérité » (Pierre Michon, « Le roi vient quand il veut », Ed. Albin Michel, 2007, p. 74) Familier des sports de […]

Lire la suite Éloge de la mystification : «Un certain M. Piekielny» de François-Henri Désérable
octobre 13, 2017

Interview. Amélie Nothomb : «La littérature est la seule pratique qui, face à la question du mal, ne choisisse pas l’altérité»

Avec « Frappe-toi le cœur », Amélie Nothomb marque ses 25 ans de carrière qui symbolise aussi ses noces d’argent avec son public. Personnalité incontournable de chaque rentrée littéraire, auteur prolifique, elle est plus que jamais fidèle à son univers romanesque et tout aussi exigeante avec son écriture qui manie avec autant d’aisance « la vivacité, la singularité, […]

Lire la suite Interview. Amélie Nothomb : «La littérature est la seule pratique qui, face à la question du mal, ne choisisse pas l’altérité»
octobre 4, 2017

Interview. Marianne Jaeglé : «Ce personnage aimé et mon envie d’écriture se sont rejoints, ce qui a produit en moi une intense énergie : celle d’écrire ce livre»

En publiant en 2016 « Vincent qu’on assassine », Marianne Jaeglé donnait une forme romanesque à une passion de longue date pour Vincent van Gogh, tout en reliant sa biographie aux dernières hypothèses concernant les circonstances de sa mort qui, selon des recherches récentes, serait un assassinant contredisant donc la légende du suicide qui dure de plus […]

Lire la suite Interview. Marianne Jaeglé : «Ce personnage aimé et mon envie d’écriture se sont rejoints, ce qui a produit en moi une intense énergie : celle d’écrire ce livre»
septembre 29, 2017

Interview. Frederika Amalia Finkelstein: «La littérature doit changer une vie. Bouleverser. Émouvoir. Voilà tout.»

Frederika Amalia Finkelstein avait suscité l’intérêt du public et l’attention de la critique dès son premier roman, « L’oubli » (2014). Elle publie cette année « Survivre », son deuxième roman. Ayant comme point de départ les attentats de 13 novembre 2015, ce nouveau récit aborde le thème multiple de l’homme contemporain devant les bouleversements technologiques, la solitude, la […]

Lire la suite Interview. Frederika Amalia Finkelstein: «La littérature doit changer une vie. Bouleverser. Émouvoir. Voilà tout.»
septembre 22, 2017

Lettre d’une éternelle benjamine à son père infini : «Demain sera tendre», de Pauline Perrignon

« Un livre ne s’adresse pas aux vivants, encore moins aux générations à venir ; il veut consoler les morts, leur rendre justice, leur accorder une dignité, parachever leur vie […]. Écrire, c’est suivre leur pas sans trace, leur donner la parole, devenir leur écrivain public » (Hector Bianciotti, « Sans la miséricorde du Christ »)   Que ce […]

Lire la suite Lettre d’une éternelle benjamine à son père infini : «Demain sera tendre», de Pauline Perrignon
août 22, 2017

Écouter avec les yeux – l’infaillible recette de Darius Sadr : «Désorientale» de Négar Djavadi

Avec «Désorientale», l’écrivaine franco-iranienne Négar Djavadi réalise la performance d’un exercice très réussi qui la fait glisser avec élégance du domaine de l’image, qui fut son premier moyen d’expression, à celui de l’écriture, concédant ainsi aux mots le rôle de construire d’autres formes de discours comme c’est le cas de ce récit d’une force impressionnante, […]

Lire la suite Écouter avec les yeux – l’infaillible recette de Darius Sadr : «Désorientale» de Négar Djavadi
mai 3, 2017

Histoire et mémoire à la lumière du phare de l’île de Jersey: «Churchill m’a menti», un roman de Caroline Grimm

Plusieurs clés de lecture nous sont proposées pour comprendre les motivations et les intentions d’écriture du roman Churchill m’a menti, de Caroline Grimm, qui raconte l’abandon par les Britanniques des îles anglo-normandes d’Aurigny-Aldernay, de Guernesey et de Jersey et de leur occupation par les armées allemandes pendant la Seconde guerre mondiale. Livre qui puise sa […]

Lire la suite Histoire et mémoire à la lumière du phare de l’île de Jersey: «Churchill m’a menti», un roman de Caroline Grimm
avril 24, 2017

Thérapie littéraire et beauté romanesque : un livre de Michaël Uras

Dès son premier roman, «Chercher Proust» (Le Livre de Poche, 2014) Michaël Uras avait séduit les amateurs de bonne littérature par son talent, à tel point que ceux-ci n’ont pas hésité à mettre ce titre sur la liste de leurs préférences, le sélectionnant pour le Prix des lecteurs. Ils avaient sans doute été conquis par […]

Lire la suite Thérapie littéraire et beauté romanesque : un livre de Michaël Uras
avril 23, 2017

«Ingrid Bergman – Le feu sous la glace» : un livre de Marine Baron

En publiant Lieutenante – Être femme dans l’armée française (Denoël, 2009), Marine Baron avait dressé «un tableau sans complaisance du monde militaire», attirant l’attention des media par le courage et la franchise avec lesquels elle dénonçait le sexisme ambiant dans les rangs de l’armée française. Cet état de choses avait poussé notre «volontaire officier aspirant» […]

Lire la suite «Ingrid Bergman – Le feu sous la glace» : un livre de Marine Baron
avril 23, 2017

«Histoire de la Mésopotamie» de Véronique Grandpierre : un livre pour bousculer nos torpeurs et vaincre la surdité environnante

Il existe des livres dont la pertinence du sujet, la portée du contenu et la notoriété des auteurs rendent superflue toute plaidoirie critique. «Histoire de la Mésopotamie» de Véronique Grandpierre, agrégée d’histoire, chercheur associé au laboratoire Identités-Cultures-Territoires de l’Université Paris Diderot, en fait partie, avec, en ce qui concerne son actualité, une urgence douloureuse qui […]

Lire la suite «Histoire de la Mésopotamie» de Véronique Grandpierre : un livre pour bousculer nos torpeurs et vaincre la surdité environnante
avril 23, 2017

Interview. Frédéric Verger: « L’art, la rêverie sont des moyens pour exister de façon supérieure »

S’il fallait choisir un mot pour décrire le sentiment que procure la lecture du roman Arden, de Frédéric Verger, ce mot serait celui de délectation. Le sens très particulier pour l’art de la métaphore dont l’auteur fait preuve et la maîtrise de l’intrigue conjuguent harmonieusement un langage multicolore et une narration pleine de rebondissements et […]

Lire la suite Interview. Frédéric Verger: « L’art, la rêverie sont des moyens pour exister de façon supérieure »
avril 23, 2017

Sur les Hors-pistes en Roumanie avec Grégory Rateau

«Partir c’est mourir un peu», écrivait jadis Edmond Haraucourt, un auteur que l’homme moderne, fier d’avoir aboli les distances et tué la nostalgie, ne lit plus de nos jours. Il n’en reste, à vrai dire, que quelques romantiques qui se fondent au milieu des paysages reculés, arpentant des «chemins noirs», comme dirait Sylvain Tesson, ou […]

Lire la suite Sur les Hors-pistes en Roumanie avec Grégory Rateau
avril 23, 2017

« Je t’ai aimé chaque jour davantage » : « Albert Le Magnifique », un roman de Brigitte Benkemoun

Entre mémoire et temps, nous le savons depuis Paul Ricœur, il y a le récit comme seul et infaillible moyen de rendre compte de notre passage dans les couloirs de l’Histoire et dans la construction de notre identité. Mais que faire lorsque l’on n’a que quelques imperceptibles morceaux d’une mémoire faillible et plongée dans l’incertitude, […]

Lire la suite « Je t’ai aimé chaque jour davantage » : « Albert Le Magnifique », un roman de Brigitte Benkemoun
avril 23, 2017

Interview. Sorj Chalandon, Profession du père : «J’ai su que l’heure était venue de dévoiler ma profession de fils…»

Profession du père est incontestablement un des romans les plus aboutis de cette rentrée littéraire 2015. Le plus personnel, le plus direct aussi que Sorj Chalandon ait enfin osé écrire après le décès de son père. Ce triste événement a toute son importance dans sa vie d’homme et d’écrivain. Il nous explique ici pourquoi. Alors […]

Lire la suite Interview. Sorj Chalandon, Profession du père : «J’ai su que l’heure était venue de dévoiler ma profession de fils…»
avril 23, 2017

Guide de voyage «avec supplément d’âme», «Portraits de Kyôto» de Rafaële Brillaud

Qui n’a jamais consulté un guide de voyage avant de partir à l’aventure? Pratiques ou culturels, classés par continents ou par régions du monde, ces ouvrages risquent aujourd’hui de devenir des manuels à l’usage d’une mondialisation qui finit par conduire à la congestion des circuits, à l’érosion de la curiosité naturellement créative et à l’uniformisation des […]

Lire la suite Guide de voyage «avec supplément d’âme», «Portraits de Kyôto» de Rafaële Brillaud
avril 22, 2017

Dictionnaires des couleurs : les mille et une nuances de gris

Et si on parlait couleurs ? – nous invite Annie Mollard-Desfour. Non pas dans le sens entendu par l’homme contemporain et ses prothèses pixelisées pour qui la qualité chromatique des écrans n’est en réalité qu’une question de confort et surtout de critère de vente. Son regard fuyant, zappeur et agressé par le mouvement incessant est incapable d’y […]

Lire la suite Dictionnaires des couleurs : les mille et une nuances de gris
septembre 10, 2017

Un «cold case» romanesque : «Vincent qu’on assassine», de Marianne Jaeglé

Marianne Jaeglé sait pourquoi elle a choisi pour son livre un titre aux consonances tout aussi tranchantes et fatidiques que le sifflement stridulant d’une balle assassine. Par ce moyen, elle attire l’attention du lecteur sur un événement dont il est invité à connaître d’emblée la fin tragique, malgré ce qu’il croyait savoir « depuis toujours », c’est-à-dire […]

Lire la suite Un «cold case» romanesque : «Vincent qu’on assassine», de Marianne Jaeglé
août 27, 2017

Un roman comme une chanson : «La valse nue» de Phil Baron

Ceux qui connaissent Phil Baron savent que son talent de compositeur s’est illustré par de nombreuses chansons devenues depuis des tubes, comme «J’envoie valser», «Encore heureux», L’Absente» ou «Alphabête», interprétés par Zazie, Olivia Ruiz ou Al Hy. Beaucoup ignorent en revanche que ce virtuose de l’accordéon s’est essayé avec tout autant de succès à la […]

Lire la suite Un roman comme une chanson : «La valse nue» de Phil Baron
août 9, 2017

Interview Raphaël Delpard : «Je ne suis pas optimiste, je suis profondément pessimiste, profondément inquiet, triste, amer»

Il arrive rarement qu’une formule que celle utilisée par Raphaël Delpard dans son livre « La Conférence de la honte, Évian, juillet 1938 – Une incroyable page d’histoire enfin révélée » (Éd. Michalon, 2015) ait la vocation de sonner si grave et si juste, surtout à la lumière de l’actualité inquiétante que nous vivons. En abordant le […]

Lire la suite Interview Raphaël Delpard : «Je ne suis pas optimiste, je suis profondément pessimiste, profondément inquiet, triste, amer»
août 9, 2017

Écrire, c’est surtout pouvoir remplir de sens son existence et offrir en cadeau son unique reflet : «Polaroïds», de Laure Mi Hyun Croset

L’écrivaine genevoise Laure Mi Hyun Croset croit aux pouvoirs des mots pour guérir ses névroses qui sont coupables de ce qu’elle appelle son «dérèglement». Elle les confie, dès lors, à la toute-puissance de l’écriture qu’elle croit capable de transfigurer «ces visions dérangeantes», ces «instants certes pénibles», en images dépourvues de laideur. «Ni beaux ni laids», […]

Lire la suite Écrire, c’est surtout pouvoir remplir de sens son existence et offrir en cadeau son unique reflet : «Polaroïds», de Laure Mi Hyun Croset
juillet 22, 2017