L’émouvante dignité des condamnés dans Les Déraisons d’Odile d’Oultremont

    «J’ai observé pendant des années le moment où je serais prête à faire ce roman», déclare Odile d’Oultremont dans une interview récente[i] en parlant de son premier livre Les Déraisons. Cette évocation d’une nécessaire gestation que demande le temps de l’écriture – un temps suspendu qui s’accroche à la mémoire pour se fixer […]

Lire la suite L’émouvante dignité des condamnés dans Les Déraisons d’Odile d’Oultremont
mai 24, 2018

Les absents ont toujours tort. Les présents aussi: «Le beau monde», de Laure Mi Hyun Croset

C’est avec cette formule que l’on pourrait aborder l’intrigue de l’histoire à la fois loufoque, tragi-comique et assez piquante que la romancière genevoise Laure Mi Hyun Croset nous propose dans ce roman alerte où elle appelle à la barre tout une série de témoins prêts à en découdre avec une mariée disparue juste avant les […]

Lire la suite Les absents ont toujours tort. Les présents aussi: «Le beau monde», de Laure Mi Hyun Croset
mars 14, 2018

Une biographie «à pas de plomb et de laine» : Richelieu, de Sylvie Taussig

  Pour écrire la biographie du cardinal de Richelieu, Sylvie Taussig fait le choix de « s’éloigner du décryptage psychologique de l’homme pour se concentrer sur sa contribution inestimable à l’histoire du pays ». Ainsi, en donnant à la « connaissance minutieuse des événements » le titre de moyen par excellence pour la compréhension de l’Histoire, elle saisit la […]

Lire la suite Une biographie «à pas de plomb et de laine» : Richelieu, de Sylvie Taussig
mars 11, 2018

Le drame des enfants dans les orphelinats roumains dans «Enfants du diable» de Liliana Lazar

  Avec son deuxième roman, «Enfants du diable» (Ed. du Seuil, 2016), Liliana Lazar nous fait voyager de nouveau dans le paysage imaginaire de sa Moldavie natale, et plus précisément à Prigor, village «dont les habitations se pelotonnaient en lisière des bois». L’endroit ne doit pas être situé trop loin de celui de Slobozia où […]

Lire la suite Le drame des enfants dans les orphelinats roumains dans «Enfants du diable» de Liliana Lazar
mars 9, 2018

Interview. Caroline Grimm : «L’éloge que l’on peut faire ici de la littérature c’est qu’elle réussit à donner la voix aux oubliés et même aux sacrifiés de l’Histoire»

plage Lors d’une discussion avec son père, Nathalie Goldman, le personnage central du roman « Churchill m’a menti » de Caroline Grimm, apprend que son grand-oncle paternel, Georges Ledermann, avait été déporté par les Allemands dans l’île de Jersey, en 1943, comme demi-Juif, c’est-à-dire comme Juif marié à une catholique. Par devoir d’objectivité au regard des faits […]

Lire la suite Interview. Caroline Grimm : «L’éloge que l’on peut faire ici de la littérature c’est qu’elle réussit à donner la voix aux oubliés et même aux sacrifiés de l’Histoire»
mars 4, 2018

Interview. Frédéric Vitoux de l’Académie française : «J’ai eu le sentiment, en partant à la recherche de Levet, que c’était aussi une manière de partir à la recherche de toutes les raisons pour lesquelles Levet m’avait obsédé pendant tant de décennies»

  Parler des autres n’est‑il pas le meilleur moyen de parler de soi ? Sinon, comment expliquer cette soif qui pousse Frédéric Vitoux de l’Académie française à s’aventurer à travers « une forêt de questions » à la recherche de son héros, le poète et diplomate Henry Jean‑Marie Levet, mort en 1906 à l’âge de 32 ans […]

Lire la suite Interview. Frédéric Vitoux de l’Académie française : «J’ai eu le sentiment, en partant à la recherche de Levet, que c’était aussi une manière de partir à la recherche de toutes les raisons pour lesquelles Levet m’avait obsédé pendant tant de décennies»
février 26, 2018