Le bonheur comme une journée de solstice: «Celui qui comptait être heureux longtemps», un roman de Irina Teodorescu

    Nous avions quitté Irina Teodorescu déambulant au gré des malédictions et des fantômes : nous savons désormais que ces mêmes spectres sont capables de traverser avec autant d’agilité à la fois les murs lézardés de ses souvenirs et l’espace intime de son écriture. Son nouveau roman Celui qui comptait être heureux longtemps revisite le […]

Lire la suite Le bonheur comme une journée de solstice: «Celui qui comptait être heureux longtemps», un roman de Irina Teodorescu
février 22, 2018

Interview. Baptiste-Marrey : «La force de l’action culturelle dans une société c’est qu’elle peut se structurer, tout en restant pour l’essentiel bénévole»

De la hauteur de sa longue expérience et convoquant une mémoire à la fois « si précise et si floue », Baptiste-Marrey extrait dans son nouvel ouvrage « Des belles utopies aux dures réalités » un condensé en trois points : celui « de salarié dans des équipes ou des institutions culturelles », celui « d’homme de terrain et de militant bénévole s’exerçant […]

Lire la suite Interview. Baptiste-Marrey : «La force de l’action culturelle dans une société c’est qu’elle peut se structurer, tout en restant pour l’essentiel bénévole»
février 8, 2018

Interview. Frederika Amalia Finkelstein: «La littérature doit changer une vie. Bouleverser. Émouvoir. Voilà tout.»

Frederika Amalia Finkelstein avait suscité l’intérêt du public et l’attention de la critique dès son premier roman, « L’oubli » (2014). Elle publie cette année « Survivre », son deuxième roman. Ayant comme point de départ les attentats de 13 novembre 2015, ce nouveau récit aborde le thème multiple de l’homme contemporain devant les bouleversements technologiques, la solitude, la […]

Lire la suite Interview. Frederika Amalia Finkelstein: «La littérature doit changer une vie. Bouleverser. Émouvoir. Voilà tout.»
septembre 22, 2017

Cartographie polychrome de l’innommable : « La mémoire des feuilles mortes », un livre de Marie-Hélène Fabra Bratianu

C’est ainsi que l’on pourrait définir l’œuvre de mémoire que nous propose Marie-Hélène Fabra Bratianu dans un livre qui veut mettre des couleurs sur un passé en noir et blanc étendu sur trois générations d’une des familles les plus connues d’intellectuels et hommes politiques de la Roumanie d’entre-deux guerres, dont elle est la descendante : les […]

Lire la suite Cartographie polychrome de l’innommable : « La mémoire des feuilles mortes », un livre de Marie-Hélène Fabra Bratianu
avril 23, 2017