Un «cold case» romanesque : «Vincent qu’on assassine», de Marianne Jaeglé

Marianne Jaeglé sait pourquoi elle a choisi pour son livre un titre aux consonances tout aussi tranchantes et fatidiques que le sifflement stridulant d’une balle assassine. Par ce moyen, elle attire l’attention du lecteur sur un événement dont il est invité à connaître d’emblée la fin tragique, malgré ce qu’il croyait savoir « depuis toujours », c’est-à-dire […]

Lire la suite Un «cold case» romanesque : «Vincent qu’on assassine», de Marianne Jaeglé
août 27, 2017

Interview. Michel Roussin-Hommage à la mémoire du général Berthelot: «À l’approche des célébrations du centenaire de la première guerre mondiale, j’ai décidé d’écrire ce roman»

  L’auteur puise son inspiration dans les riches archives militaires de la Grande Guerre à la fois en France et en Roumanie, à la recherche d’un héros, le général Henri Berthelot, l’une des figures emblématiques de cette amitié tissée au long cette période tragique qui réussit à lier à jamais le destin de ces deux […]

Lire la suite Interview. Michel Roussin-Hommage à la mémoire du général Berthelot: «À l’approche des célébrations du centenaire de la première guerre mondiale, j’ai décidé d’écrire ce roman»
novembre 10, 2018

Interview. Frédéric Verger: «Les êtres humains ne peuvent vivre qu’en imaginant des fictions, qu’ils croient réelles la plupart du temps»

Après nous avoir fait traverser dans « Arden » (Goncourt du Premier roman) un territoire aux frontières du fantastique en compagnie des personnages étranges, pittoresques et inoubliables par leur folie et leur fragilité, Frédéric Verger nous propose dans « Les Rêveuses » des aventures encore plus invraisemblables, nous menant cette fois sur les rives tortueuses de la Moselle où […]

Lire la suite Interview. Frédéric Verger: «Les êtres humains ne peuvent vivre qu’en imaginant des fictions, qu’ils croient réelles la plupart du temps»
octobre 30, 2017

Éloge de la mystification : «Un certain M. Piekielny» de François-Henri Désérable

 « On se croit très fort en sachant que la littérature ment, mais on est plus fort encore quand on a la faiblesse d’y croire. Qui sait jouir de la belle falsification trouve parfois un peu de vérité » (Pierre Michon, « Le roi vient quand il veut », Ed. Albin Michel, 2007, p. 74) Familier des sports de […]

Lire la suite Éloge de la mystification : «Un certain M. Piekielny» de François-Henri Désérable
octobre 13, 2017

Écrire, c’est surtout pouvoir remplir de sens son existence et offrir en cadeau son unique reflet : «Polaroïds», de Laure Mi Hyun Croset

L’écrivaine genevoise Laure Mi Hyun Croset croit aux pouvoirs des mots pour guérir ses névroses qui sont coupables de ce qu’elle appelle son «dérèglement». Elle les confie, dès lors, à la toute-puissance de l’écriture qu’elle croit capable de transfigurer «ces visions dérangeantes», ces «instants certes pénibles», en images dépourvues de laideur. «Ni beaux ni laids», […]

Lire la suite Écrire, c’est surtout pouvoir remplir de sens son existence et offrir en cadeau son unique reflet : «Polaroïds», de Laure Mi Hyun Croset
juillet 22, 2017

Interview Raphaël Delpard : «Je ne suis pas optimiste, je suis profondément pessimiste, profondément inquiet, triste, amer»

Il arrive rarement qu’une formule que celle utilisée par Raphaël Delpard dans son livre « La Conférence de la honte, Évian, juillet 1938 – Une incroyable page d’histoire enfin révélée » (Éd. Michalon, 2015) ait la vocation de sonner si grave et si juste, surtout à la lumière de l’actualité inquiétante que nous vivons. En abordant le […]

Lire la suite Interview Raphaël Delpard : «Je ne suis pas optimiste, je suis profondément pessimiste, profondément inquiet, triste, amer»
août 9, 2017