Iocasta Huppen : Poèmes & haïkus

 

 

Dans sa langue maternelle

 

Dans sa langue maternelle

la pluie arrose un verger

dont les pommes ont le goût

des premières amours

 

Dans sa langue maternelle

la rivière se fraie chemin

entre des pierres moussues

qui attirent des oiseaux

qu’on croit comprendre

dès le premier trille

 

Dans sa langue maternelle

le vin et le pain

le miel et le repos

ont le goût

d’un fardeau oublié

sur le seuil

 

Dans sa langue maternelle….

 

Le compte n’est jamais juste1

 

À compter les feuilles

j’ai perdu le fil de l’été,

à compter les baisers

j’ai perdu ton amour,

à compter les étoiles

je me suis éloignée de ma maison,

à compter tes silences

j’ai oublié le son de tes pas,

puis la neige s’est mise à tomber

et avec le soupir évanoui

j’ai cessé de compter.

 

1 – Premier Accessit au 48e Concours Arts et Lettres de France, Section Poésie Libérée, 2016.

(Du recueil États d’âme, Éditions L’Harmattan, Collection Poésie(s), Préface de Félix Boulé, Illustration de la première de couverture : Chantal Bouthegourd, 2018).

 

 

Haïkus

 

 

Une barque passe –

les maisons s’étirent

et se courbent

 

***

 

Matin paisible –

les flocons remplissent les traces

laissées par ses pas

 

***

 

Une ombrelle jaune

traverse le pont rouge –

lumière de neige qui tombe

 

***

 

Neige fondue –

sur le chemin j’ai trouvé

quelques pièces d’argent

 

***

 

Soleil couchant –

s’asseoir un moment

au bord du lac

 

(Du recueil Le livre zen des saisons, Éditions L’Harmattan, Collection Poètes des cinq continents, Préface de Serge Tomé, 2017).

 

Iocasta HUPPEN (d’origine roumaine vivant à Bruxelles) est haïjin (six recueils, dont le dernier intitulé « Oh, et puis zut ! », paru en décembre 2020 chez Bleu d’Encre Éditions; participations à diverses anthologies ainsi qu’à des revues, quelques prix), également poète (un premier recueil intitulé « États d’âme » paru chez L’Harmattan en 2018 ; quelques prix, des poèmes publiés dans des revues et participations à quelques anthologies), chroniqueuse littéraire pour Radio Laser (Rennes), animatrice d’ateliers d’écriture de la poésie d’influence japonaise et l’initiatrice du Kukaï de Bruxelles. http://www.haikus-iocasta.be/

Print Friendly, PDF & Email
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •