Visite de l’Elysée, du Palais du Luxembourg, de l’Assemblée nationale, des Quais et des berges de Seine, du Château de Versailles

Ouverture exceptionnelle des Journées du Patrimoine parisien, français et Unesco

Nous devons reconnaître : Tout Paris peut être inscrit sur la liste du patrimoine mondial. Je ne savais pas quoi choisir pour mon excursion de ce week-end, à l’occasion de la fête du Patrimoine. Les quais et les berges de la Seine, Versailles ou la Tour Eiffel? Ou Montmartre? Ou Saint Germain-des-Prés, ou Saint-Michel ou Luxembourg ou Tuileries, ou le Louvre ou le Palais des Élysées et les Champs Élysées, ou l’Hôtel de Ville et Notre-Dame?

Du Nord-Ouest – de l’aéroport Charles de Gaulle – je glisse toujours dans le Centre – jusqu’à Saint-Michel, d’ici je regarde la cathédrale Notre-Dame de Paris et l’Hôtel-de-Ville, à gauche de la Seine, je fais quelques pas et regarde la bibliothèque et la bibliothèque Shakespeare and Company, à droite, puis j’emprunte le boulevard Saint-Michel pour regarder le Panthéon et la Sorbonne, puis tout de suite me dirige vers Saint-Germain-des-Prés. Je passe en revue mes cafés préférés, Café de Flore et Les Deux Magots, j’admire la belle Église de Saint-Germain-des-Prés, je les photographie sans le savoir, comme si je voulais les graver dans la mémoire et même les immortaliser dans une création : album, lettre, chronique, exposition, journal intime, pour les attacher à ma conscience pour toujours.

Je prends le train jusqu’à la gare de la Sorbonne-de-Cluny, située au centre de Paris, en plein boulevard Saint-Germain-des-Prés, pour me rendre quelques heures à Versailles. C’est mon chemin qui me donne toute la paix et la satisfaction du monde. C’est la conscience de la pérennité du monde, de l’éternité, de la finalité d’une construction humaine face au temps, du sens créateur d’un idéal aussi fort que la réalité, de l’idéalité comparée à l’existence.

Dès que je sors de la gare Versailles Rive Gauche, je cours dans la rue principale – Avenue de Paris – je regarde la Mairie de Versailles, la Préfecture des Yvelines et porte mon attention sur le Château de Versailles. C’est le matin . La lumière du soleil semble un halo le château encore plus fort et rend l’or dont il est vêtu encore plus brillant, lui donnant une aura céleste et sainte. Sur ce bout de boulevard j’ai vu il y a quelques mois, en juillet, briller, le Tour de France, le tour des redoutables cyclistes, qui étaient en fin de course et offraient un spectacle hommage unique. Je regarde le château de Versailles, un symbole de la France et un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Éducation et culture, architecture, géométrie, art, un paysage magnifique, sublime, divin.

Les Journées européennes du patrimoine se tiendront cette année les 18 et 19 septembre autour du thème «Patrimoine pour tous». Après une année marquée par la fermeture des établissements accueillant du public partout en Paris et en France et en Europe, les Journées européennes du patrimoine célèbrent la réouverture des établissements patrimoniaux et offrent et proposent à tous une occasion  de se rassembler, de se rencontrer.

Le thème de cette édition « Patrimoine pour tous » porte l’ambition fédératrice de l’événement. Son esprit inclusif invite chacun à fêter la richesse de  patrimoine national et mondial.. Un focus particulier est mis sur le patrimoine ferroviaire, témoin de l’histoire du rail dans le  France.

Le temps d’un week-end, partout en France, propriétaires publics et privés de monuments historiques, membres d’associations de protection du patrimoine, conservateurs du patrimoine, restaurateurs de biens et d’objets patrimoniaux, médiateurs culturels, architectes en chef des monuments historiques… se mobilisent pour mettre en valeur le patrimoine sous toutes ses formes (matériel, immatériel et naturel). 

Ils proposent aux visiteurs en réel ou connectés sur les réseaux numériques dédiés à de nombreuses animations et expériences culturelles: visites guidées, démonstrations de savoir-faire, expositions, conférences, lectures.

Les Journées européennes du patrimoine sont organisées par le ministère de la Culture. Placées sous le patronage du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne, elles reçoivent le concours des propriétaires publics et privés de monuments historiques. Elles bénéficient de l’implication du Centre des monuments nationaux, du réseau des Villes et Pays d’art et d’histoire, de la Fondation du Patrimoine, du réseau des CAUE et des associations de sauvegarde du patrimoine présentes depuis la toute première édition : les Vieilles Maisons françaises et La Demeure Historique. Elles sont soutenues par de nombreux partenaires financiers, de visibilité et médias. Certains événements sont soumis au pass sanitaire et sur réservation, c’est pourquoi j’ai réservé longtemps à l’avance. A l’occasion de la 38e édition des Journées européennes du patrimoine, l’Hôtel de Ville de Paris nous accueille. 

Avec ma famille et un groupe d’amis et des étudiants, nous avons organisé une série de visites culturelles, cherchant à revoir et à approfondir les valeurs du patrimoine parisien et français, à profiter de leur beauté et à apprendre à les protéger davantage comme proposé par le gouvernement français. Commission européenne et UNESCO. Le samedi 18 et le dimanche 19 septembre 2021, de 10h à 17h30, la Ville de Paris nous invite ainsi à découvrir le bureau de la Maire de Paris, la salle du Conseil de Paris, les salons d’apparat et la boutique Paris nous donne rendez-vous. En raison du contexte sanitaire, l’inscription à la visite est impérative. Le passe sanitaire et le port du masque sont obligatoires.

Les monuments les plus visités dans ces Journées de Patrimoine sont:

Le Palais de l’Élysée fait partie des monuments les plus visités de Paris et Ile-de-France pour les Journées du Patrimoine avec aussi:

1.Hôtel national des Invalides (Paris 7e arrondissement)

2.Sainte-Chapelle et Conciergerie (CMN) dans le 1er arrondissement (Paris)

3.Sénat, palais du Luxembourg (ouverture exceptionnelle) dans le 6e arrondissement (Paris)

4.Hôtel de Ville de Paris – dans le 4e arrondissement

5.Palais de l’Élysée – hôtel d’Évreux (Paris 8e arrondissement)

6.Assemblée nationale, palais Bourbon (ouverture exceptionnelle) dans le 7e arrondissement (Paris)

7.Animations RATP à Paris

8.Château de Versailles – région Yvelines

9.Arc de triomphe (Paris 8e) et Champs Élysées – Où défile le Tour de France.

Ensemble avec le groupe d’étudiants et des amis, j’ai visité le Palais de l’Élysée – hôtel d’Évreux. Entre 1718 et 1720, l’architecte Armand-Claude Mollet édifie pour le Comte d’Évreux un hôtel qui constitue le corps principal du Palais de l’Élysée, de style classique, suivant les canons français de l’époque. Propriété successivement de la Marquise de Pompadour, de Louis XV, de Nicolas Beaujon qui fait transformer l’hôtel par Étienne-Louis Boullée, puis de Louis XVI, l’hôtel d’Évreux devient la propriété de Napoléon Ier en 1809, qui y signera son abdication le 22 juin 1815. Le 12 décembre 1848, l’Assemblée Nationale assigne “l’Élysée national” comme résidence du Président de la République. Le palais est entièrement rénové sous Napoléon III par Joseph-Eugène Lacroix. Fermé entre le 13 juin 1940 et 1946, le palais retrouve sa fonction présidentielle avec Vincent Auriol. Les visiteurs entre par la grille du Coq, située au fond des jardins, avant de pénétrer successivement dans les différents salons, dont le salon Murat où se tient le conseil des ministres chaque mercredi, et la salle des fêtes qui accueille les dîners d’État. Les visiteurs emprunte ensuite l’escalier menant au bureau du Président de la République avant de ressortir du palais par la cour d’honneur. Le collier de grand maître de la Légion d’honneur, des voitures présidentielles et des objets offerts au Président de la République lors de ses déplacements, notamment par d’autres chefs d’État, sont  exposés au public.

Le point d’accès est situé à l’angle de l’Avenue Matignon et de la Rue du Faubourg Saint-Honoré. L’entrée du Palais de l’Elysée pour les Journées du Patrimoine se situe par le fond du jardin: Avenue Gabriel, Hôtel d’Évreux, en passant par la “Grille du Coq”, Paris. Beaucoup de monde ont souhaité visiter le Palais de l’Elysée durant les journées du patrimoine! Nous visitons le Palais de l’Élysée sur réservation.

Ce dimanche, le ciel bleu laisse l’opportunité de quelques jolies ballades dans votre ville, que vous pensez tant connaître. Mais si vous en profitiez pour pousser la porte de lieux bien mystérieux ? Vous l’aurez deviné, ce week-end, se tient la 38e édition des Journées européennes du patrimoine. Habituellement fermés au public, des endroits mythiques ont commencé à ouvrir, dès le samedi 18 septembre. Ce dimanche 19 septembre, les visites se poursuivent à travers toute la France.

Une attention toute particulière sera portée sur les personnes en situation de handicap. Le thème de cette édition est d’ailleurs “Patrimoine pour tous”. Selon la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot :  “Ces journées vont mettre l’accent sur l’accessibilité de notre patrimoine, avec des parcours adaptés à tous les publics et une attention particulière portée aux personnes en situation de handicap”. 

Avec le quarantième anniversaire du TGV dans le paysage français, un focus particulier se fera sur le patrimoine ferroviaire français.

Après une année ternie par l’épidémie de Covid-19, l’édition 2021 marque la réouverture des sites patrimoniaux et offre de multiples possibilités de rencontre et de partage dans les 16 000 monuments qui ouvrent leurs portes gratuitement dans toute la France. Mais attention, de nombreux sites exigent une réservation et sont pris d’assaut. C’est le cas notamment des circuits organisés par la RATP, la SNCF, ou le Palais de l’Elysée, et, selon les conditions d’accueil (en extérieur ou en intérieur, jauge de plus de 50 personnes), le pass sanitaire sera exigé. 

Pour ces Journées du Patrimoine 2021, qui se tiennent les 18 et 19 septembre, de nombreux lieux sont mise en lumière dans la capitale. A Paris, les monuments, bibliothèques, collèges et lycées se joignent aux musées et ouvrent leurs portes au public, pour une journée de découvertes incroyables!

L’UNESCO a inscrit le château de Versailles au patrimoine mondial en 1979. L’année 2019 marque le centenaire de la signature du traité de Versailles, marquant la fin officielle de la Première Guerre mondiale, entre l’Allemagne et les Alliés. Aux siècles précédents, c’était la résidence principale des rois Louis XIV, XV et XVI. A l’origine, c’était le pavillon de chasse du roi Louis XIII avant qu’il ne décide d’en faire un château dans les années 1630. Le palais lui-même démontre parfaitement la vie d’excès et d’extravagance menée par la royauté française à cette époque.

Une grande partie de la construction et de la décoration extravagante a eu lieu sous la surveillance de Louis XIV, qui s’est beaucoup inspiré du beau château de Vaux Le Vicomte, appartenant à son surintendant des finances de l’État, Nicolas Fouquet. Le joyau de la couronne – pour ainsi dire – à Versailles est la magnifique galerie des Glaces. Les miroirs étaient l’un des luxes les plus chers que l’argent pouvait acheter à l’époque, encore une autre démonstration de richesse du «Roi Soleil».

De l’Ile St Louis au Pont Neuf, du Louvre à la Tour Eiffel, de la Place de la Concorde au Grand et Petit Palais, l’évolution de Paris et de son histoire est visible depuis la Seine. Un grand nombre de monuments majeurs de la capitale française sont construits le long du fleuve et sur les perspectives qui le surplombent. 

La cathédrale Notre-Dame et la Sainte Chapelle sont des chefs-d’œuvre architecturaux du Moyen Age, le Pont Neuf illustre l’esprit de la Renaissance française, la cohérence des quartiers du Marais et de l’Ile-Saint-Louis témoigne de l’urbanisme parisien des XVIIe et XVIIIe siècles, enfin, les rives du fleuve constituent les constructions les plus magistrales du classicisme français, avec le Palais du Louvre, les Invalides, l’École militaire et la Monnaie. Les bâtiments conservés des Expositions universelles qui ont eu lieu à Paris aux XIXe et XXe siècles sont nombreux sur les rives de la Seine.

En tête de liste, la Tour Eiffel, icône universellement reconnue de Paris et de l’architecture en fer. L’île Saint-Louis, le quai Malaquais et le quai Voltaire offrent des exemples d’ensembles architecturaux et urbains cohérents, avec des exemples très significatifs de construction parisienne des XVIIe et XVIIIe siècles. Les grandes places et avenues construites par Haussmann à l’époque de Napoléon III ont influencé l’urbanisme dans le monde entier. 

Les quais de Seine, la Rive Gauche ainsi que la Rive Droite, ont été ajoutés en 1991 à la liste de l’organisation. Les sites célèbres de Paris – même les églises célèbres – ne sont pas inclus dans la liste des sites du patrimoine mondial de l’Unesco, mais les berges de la rivière traversant la ville sont. Paris est une ville fluviale et la Seine a joué un rôle défensif et économique important tout au long de l’histoire. La Liste du patrimoine mondial comprend la zone située entre le Pont de Sully et le Pont d’Iéna, la partie des berges de la Seine située dans le vieux Paris, l’aristocratique. Presque tous les sites touristiques importants sont situés à proximité des berges de la Seine. Comme le mentionne le descriptif sur le site de la Liste des sites du patrimoine mondial de l’Unesco, Les rives de la Seine sont jalonnées d’une succession de chefs-d’œuvre, dont notamment Notre-Dame et la Sainte Chapelle, le Louvre, le Palais de l’Institut, Les Invalides, Place de la Concorde, École Militaire, La Monnaie, Grand Palais des Champs Élysées, Tour Eiffel et Palais de Chaillot. L’évolution des rives de la Seine témoigne de l’émergence de Paris comme ville européenne dans lequel prédomine le patrimoine culturel et environnemental, naturel.

Les quais de la Seine abritent de nombreux monuments les plus emblématiques de Paris, notamment le Louvre, la Tour Eiffel, la cathédrale Notre-Dame, l’église Sainte-Chapelle, la Place de la Concorde, le Grand Palais, le Petit Palais, la Passerelle des Arts et plusieurs ponts importants, dont le Pont Alexandre III, le Pont au Change et le Pont au Double. Ceux-ci ainsi que de nombreux autres ponts et bâtiments contribuent à l’ambiance romantique associée à Paris. Toutes les incroyables pièces d’architecture et d’ingénierie ont été préservées à travers l’histoire et le seront pendant de nombreuses années à venir.

Elena Adriana Dobrinoiu – Entrepreneur, écrivain

Print Friendly, PDF & Email
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •