Les invités de Lettres Capitales : Delia Balaican

 

Voyages

 

Un jour je me débarrasserai de ma peau comme un serpent,

je tairai toutes les tentations, je balaierai tous les avertissements.

Je laisserai mon sang faire éruption comme une fontaine nocturne à une exposition universelle.

*

On a mis à ta disposition des fiches de lecture, des photos instantanées, des bulletins météo et des fleurs pressées.

Tu avais l’intention de faire un reportage sur les typologies littéraires.

On avait prévu un journal écrit à deux mains.

*

Je continue à apprendre comment entamer un dialogue

avec l’absurde, avec le paradoxe,

avec les choses incomprises du monde et avec tes incertitudes.

Je m’approprie le désordre

Et je m’habitue avec la mélodie du réveil qui sonne le matin.

*

Lorsqu’il pleut les villes se couvrent chacun de leur charme.

Elles voyagent ensuite les unes dans les rues des autres à chaque pluie,

Je te garde auprès de leur fraîcheur.

L’image des villes en plein brouillard relève en réalité ton visage le plus serein,

Dans l’attente de la saison des récoltes.

*

J’aime bien penser qu’une chaise continuera à m’attendre à Paris au Jardin du Luxembourg, près de la fontaine de l’Orangerie,

tout comme j’adresse un sourire aux collines des trullis d’Alberobello, m’imaginant à la fenêtre d’un des plus retirés d’entre eux.

Et si je me perdais dans les petites rues de Cordoue, la Mezquita continuerait à m’attirer vers sa grande Porte,

Là où la Lune et l’Étoile du Nord déploient leur lumière de miel.

Je trouverais ensuite refuge dans un décor moderniste barcelonais d’où je regarderais les bateaux qui vont et viennent,

comme un enfant convaincu qu’une clé Allen approprié pourrait figer le miracle du caléidoscope de notre enfance.

(Textes inédites)

Delia Bălăican est une écrivaine et historienne roumaine, rédactrice-en-chef de la Revue de la Bibliothèque de l’Académie roumaine.

Elle a participé en tant que co-autrice à l’anthologie România La Centenar. 100 De Poezii De Pe Frontul Marelui Război [Roumanie Centenaire 100 poésies du Front de la Grande Guerre](Bucarest, 2018) et de la monographie Domeniul Cantacuzino Florești. Despre trecut, prezent și viitor [Lo domaine Cantacuzino Floresti. Passé, présent et avenir](Bucarest, 2019).

Elle est contributrice au volume édité par l’Institut d’Histoire Nicolae Iorga, Războiul de fiecare zi: Viața cotidiană în tranșee și în spatele frontului în Primul Război Mondial [Le quotidien de la guerre : la vie de tous les jours dans les tranchées et derrière le frony de la Première guerre mondiale ](1914-1919).

(Traduit du roumain par Dan Burcea)

Print Friendly, PDF & Email
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •