Brigitte Maillard : « Le Mystère des choses inexplicables »

 

 

En reprenant comme titre la formule du poète argentin Roberto Juarroz, Brigitte Maillard confie Le Mystère des choses inexplicables contenu dans son recueil aux pouvoirs exceptionnels de la poésie pour exprimer ce qu’elle appelle les présents de la vie, « sa liberté consciente et rêveuse, sa tendresse insoumise, sa transe magnifique ». C’est avec cette panoplie d’évidences qu’elle tente de répondre à la question fondamentale qu’elle ose poser sans détour : « Qui sommes-nous ? ». Prévenus dès l’incipit de l’absence de victoire devant le silence dont la poésie se nourrit pour exister, nous savons que tous les mots qui attendent à la porte de cette « quête mystérieuse » finiront par nous conduire vers des secrets encore plus grands que seule la promesse d’une « prière intérieure » pourra nous révéler.

Dès lors, découvrir l’impact de la maladie dans notre chair est l’expérience la plus violente de notre finitude, nous dit Brigitte Maillard. Mais alors quelle présence faut-il convoquer pour résister à la cruauté de cet implacable miroir? Recevoir la grâce – l’expression parfaite de la compassion et de la miséricorde – comme unique et définitive réponse semble suffire à l’être blessé lorsqu’il se couvre de la lumière de l’amour. Devenant présence, cette grâce franchit la frontière de l’intime, dans « une envolée intérieure » qui appelle vers un mystère encore plus grand et plus proche du « regard sacré des anges ».

Dans ce contexte le verbe « vivre » déploie en grand ses ailes pour devenir à la fois danse, rêve et impérative étreinte. Dans son envol, il cherche les cimes où il est encore possible d’aller au-delà de la souffrance et éveiller ce qui est abîmé pour le faire prendre place dans l’espace privilégié où vivent les étoiles. Quels peuvent être cet espace unique, ce territoire du silence et de l’émerveillement, cette promesse de silence qui se cache « à l’abri des mots »? La réponse semble évidente. « Que s’ouvre maintenant le temps glorieux de l’enfance ! », proclame la poésie dans sa tentative de dépasser sa condition et situer l’être sur le ciel vibrant de l’éternité.

À cela se rajoute la promesse d’une résurrection qui transperce les ténèbres et « l’absence du monde » et dont seule la poésie est capable de rendre possible. C’est d’ailleurs par une double interrogation qu’elle consent à nous laisser pleinement la liberté de naviguer à travers le mystère comme seule réalité et unique espoir dans un voyage au gré des pages sans foliotage qui papillonnent sous notre regard :

 « Le poète ne ramène-t-il l’homme à la vie ? Au fond, écrire des poèmes n’est-ce pas dépasser la nature même du monde ? »

Belle promesse donc en guise d’hommage au poète thaumaturge et à ses pouvoirs reviviscents !

Dan Burcea

Crédit photo Yves Ducret

Brigitte Maillard, Le Mystère des choses inexplicables, Éditions Monde en poésie, 2021.

Brigitte Maillard auteur/poète interprète vit en Bretagne. Après des études de lettres, une vie de comédienne, puis de travailleur social en protection de l’enfance, elle s’oriente dès 2004 vers la poésie et la chanson et reçoit le prix de la chanson poétique « La Rose d’Argent», Académie des Jeux Floraux, Toulouse 2010. Productrice et animatrice de l’émission «Monde en poésie» Aligre FM 2010-2012, interview artistes. Un accident de vie relaté dans son autobiographie poétique parue en 2015 À l’éveil du jour fait de la poésie un chemin d’éveil. Depuis 2017, Brigitte Maillard anime les rencontres “Poèmes du jour” à la Médiathèque Alain-Gérard, Quimper. De 2015 à 2019, elle crée les éditions «Monde en poésie» autour de deux collections en poésie. Très engagée dans l’action poétique, Brigitte Maillard participe à différents événements culturels sur le territoire du Finistère sud et au-delà.

Bibliographie: La simple évidence de la beauté (2011) ed.Atlantica. Nouvelle édition revue et augmentée, poèmes et photographies de l’auteur (2019) ed. Monde en poésie Soleil vivant soleil préface Michel Cazenave (2014) ed. Librairie Galerie Racine, A l’éveil du jour (2015) ed. Monde en poésie–Livre audio lu par l’auteur (2020), L’au-delà du monde, ed. librairie Galerie Racine (2017) Prix de poésie Les Gourmets de lettres 2017. Il y a un chemin, ed. Librairie Galerie Racine, (2019) Prix Jeanne-Marvig 2020, Académie des Jeux Floraux, Toulouse Livres d’artiste La beauté à l’air libre (2016) Serge Marzin, Atelier Awen, Médiathèque Alain-Gérard, Quimper Réminiscences (2016) Denise Pelletier Atelier Engramme – Québec, Bibliothèque Nationale de Montréal.

Print Friendly, PDF & Email
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •