Grégory Rateau : En travaillant la terre

Le vieux est là

Muet comme une souche

Il attend que le nuage passe

Ses outils sont comme des promesses

Un supplément de force

Malgré les années

Chaque muscle est à sa place

Pour faucher

Bêcher

Ratisser

Je regarde ma main

Pas un pli

La finesse des doigts qui ne trompe pas

Elle n’a donc servi à rien

Le vieux ne me le dit pas

Trop brave

Sa poigne montre l’exemple

Mes pas deviennent les siens

Je suis vite à la traîne

Sans un mot

Le voilà qui porte deux fois plus que moi

J’ai vu la ville de près ses fulgurances

Ses éclats mystiques

Ses passions au rabais

Rastignac du pauvre

J’ai croisé le fer avec elle

Ne blessant que moi-même

Le vieux n’a rien vu lui

Aucune lutte

Une simple ligne d’horizon

Des remparts de forêts sous un ciel vide

Il ne goûtera jamais à l’ennui qui élève

Aux délices de la foule

Son champ sera sa seule ivresse

Compagne sans reproche

Et pourtant lui en a palpé de la terre

Sué pour la rendre fertile

Son nom restera une empreinte

Que laisserai-je dans le bitume ?

Des projets froissés

Des rêves léthargiques…

Au loin je vois des tours

Les murs se rapprochent

Que restera-t-il du vieux

Quand même les arbres alentour seront maigres comme mes dix doigts ?

Tiganesti, Roumanie, juillet 2020

(Pour la photo : Vincent van Gogh’s Paysan brûlant de mauvaises herbes (1883), to be auctioned at Sotheby’s, New York, 13 November Courtesy of Sotheby’s)

Grégory RATEAU a débuté comme réalisateur et scénariste. Il a longtemps enseigné le cinéma et animé un ciné-club dans les cinémas du 5ème et 6ème arrondissement de Paris.

Après de nombreux voyages et plusieurs années d’errance en Irlande, au Liban puis au Népal, il vit aujourd’hui entre Paris et Bucarest où il est le rédacteur en chef d’un média d’informations en ligne et chroniqueur à la Radio roumaine internationale. Il anime également des débats lors de festivals pour le réalisateur roumain primé à Cannes, Cristian Mungiu.

“Hors-piste en Roumanie, récit du promeneur” inspiré par la pensée rousseauiste est sa première tentative littéraire sélectionnée pour le prix Pierre Loti 2017 qui récompense chaque année le meilleur récit de voyage.

Son premier roman, “Noir de soleil” aux Éditions Maurice Nadeau – Les Lettres Nouvelles, raconte l’histoire de deux amants maudits en quête de lumière, plongés au cœur d’un conflit armé à Tripoli au Liban. Le roman a été sélectionné au Prix France/Liban 2020 du journal l’Orient le Jour.

Polirom, la célèbre maison d’édition roumaine a également traduit “Hors-piste en Roumanie” en roumain sous le titre “Hoinar prin Romania”. Le livre a rencontré un franc succès auprès du public en Roumanie et dans toute la presse dont le magazine Forbes. Le livre a même fini premier du Top 4 des meilleurs livres de la rentrée 2019 selon la revue Observator cultural.

Print Friendly, PDF & Email
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •