Solitude, amour caché et désir de liberté dans «Les mots entre mes mains», un roman de Guinevere Glasfurd

Les Éditions Préludes publient pour la rentrée littéraire de septembre 2016, dans la catégorie du premier roman de littérature étrangère, le livre de l’écrivain britannique Guinevere Glasfurd, «Les mots entre mes mains», dans l’excellente traduction de Claire Desserrey. Ce choix est d’autant plus inspiré, s’agissant d’un roman bouleversant et quasi inclassable qui surprend par une […]

Lire la suite Solitude, amour caché et désir de liberté dans «Les mots entre mes mains», un roman de Guinevere Glasfurd
mai 8, 2017

L’existence comme un collier de perles: «Lavage à sec uniquement», un roman d’Aurore Py

La famille, ses secrets et ses tourments, la solidarité presque fusionnelle d’une fratrie cherchant à percer ces énigmes et trouver des solutions pour s’en sortir et changer de cap, toutes ces choses bouleversées par un événement tragique qui vient troubler le cours normal d’une vie, éveiller des peurs et faire surgir des souvenirs insoupçonnés, ce […]

Lire la suite L’existence comme un collier de perles: «Lavage à sec uniquement», un roman d’Aurore Py
mai 7, 2017

Mémoire et permanence salvatrice dans «Retour à Gygès» de Jean-Robert Léonidas

Dans un entretien datant de 2013, l’écrivain haïtien Jean-Robert Léonidas nous révélait le fait que ses romans avaient «un double enracinement dans le silence et le chaos»[1]. Quatre années plus tard, il nous propose deux autres éléments tout aussi significatifs, extraits cette fois de la symbolique que porte son nouveau roman «Retour à Gygès», ceux […]

Lire la suite Mémoire et permanence salvatrice dans «Retour à Gygès» de Jean-Robert Léonidas
mai 7, 2017

Interview. Jean-Robert Léonidas: « La bonne littérature ne naît pas généralement au beau milieu de la perfection. Elle est plutôt consubstantielle au traumatisme et à la douleur»

Naître, désirer, mourir, c’est donc tout ?, s’interrogeait Chateaubriand dans ses Mémoires. Cette phrase, souvent citée pour essayer d’embrasser dans sa courte respiration le grand secret de la vie, ne cesse de nous rappeler que nous devons plus à nos hésitations et à nos doutes qu’à nos certitudes, lorsqu’il s’agit de résumer une vie à […]

Lire la suite Interview. Jean-Robert Léonidas: « La bonne littérature ne naît pas généralement au beau milieu de la perfection. Elle est plutôt consubstantielle au traumatisme et à la douleur»
mai 6, 2017

«Dans les réserves de vie, redécouvrir la beauté autour de soi»: American Pandemonium, un roman de Benjamin Hoffmann

Après avoir postulé par le titre de son premier roman que «Le monde est beau, on peut y voyager» et que seul le désir de plonger pleinement dans le réel enivrant des voyages pluriels peut rendre la vraie mesure de sa splendeur, Benjamin Hoffmann signe dans «American Pandemonium» (Gallimard, 2016) un retour en contre point […]

Lire la suite «Dans les réserves de vie, redécouvrir la beauté autour de soi»: American Pandemonium, un roman de Benjamin Hoffmann
mai 5, 2017

Interview. Sorj Chalandon à Bucarest: «Traduire un livre, c’est le protéger. Lui offrir une autre terre, un autre peuple, une autre vie»

La présence cette semaine de Sorj Chalandon au «Bookfest», le salon du livre de Bucarest de cette année 2014, est un vrai événement littéraire. Après avoir reçu le Goncourt des lycéens, en France, et le Goncourt/le choix d’Orient, suite au vote d’un jury formé d’étudiants du Liban, de l’Egypte, de la Syrie, de l’Iraq et […]

Lire la suite Interview. Sorj Chalandon à Bucarest: «Traduire un livre, c’est le protéger. Lui offrir une autre terre, un autre peuple, une autre vie»
mai 4, 2017